CONFINES SUR CANAPE

SEMAINE #4

Marion Renaudin & Flora Bellouard

14 avril 2020

© Fight Club, David Fincher (1999), 20th Century Studios

En cette période de confinement, on a décidé d’explorer internet à la recherche de pépites cinématographiques à partager avec vous. Rendez-vous chaque semaine ici, tous les jours sur Facebook et Instagram si vous êtes impatients, pour découvrir nos coups de cœur et nos trouvailles surprenantes.

Si vous les avez manqués, rendez-vous sur la page d’accueil pour accéder à nos trois premiers articles Confinés sur Canapé !

  • Le Verrou, Laurent Laffargue

Deux inconnus contemplent un tableau de Fragonard dans un musée. Chacun se projette dans cette scène du verrou, ils y inventent leur propre fiction et dévoilent leurs fantasmes. Dans ce court-métrage, Laurent Laffargue propose une rêverie amoureuse, ou pas… à chacun son interprétation.

Le Verrou de Laurent Laffargue est disponible sur le site VOD de Mezzanine Films pour 0,99€.

 

Quand on pense à New York au cinéma, il nous vient souvent en tête Taxi Driver, Gangs of New York, le Loup de Wall Street, les Affranchis, ou encore Mean Streets. S’il y a bien un cinéaste qui a dépeint avec autant de contrastes et de passion la ville américaine aux milles visages, c’est bien Martin Scorsese.

Nous vous faisons aujourd’hui traverser l’Atlantique pour sillonner les rues de New York à travers les films du grand cinéaste américain. Proposée par la Cinémathèque française, l’exposition virtuelle Martin Scorsese, Histoires de New York, nous plonge avec délice entre fiction et réalité. Bon voyage !

  • Roof Sex, PES

Attention les âmes pudiques, aujourd’hui on vous présente Roof Sex de PES !

Nous l’avons découvert l’an passé au Festival d’Animation d’Annecy, mais il y avait été primé en 2002. Coucou les propriétaires de terrasses ou rooftops ensoleillés, on vous voit !

  • Old Boy, de Park Chan-wook et Panic Room, de David Fincher

Après quatre semaines de confinement, vous connaissez par cœur tous les mètres carrés de votre appartement, vos placards n’ont plus de secrets, vous pouvez réciter le programme de toutes les chaînes télé sans respirer et vous avez rangé vos livres, vos DVD et vos flacons d’épices par ordre alphabétique…

Pour vous « changer les idées », vous pouvez regarder l’excellent film Old Boy du réalisateur sud-coréen Park Chan-wook (2004).

Vous allez adorer : nous sommes à la fin des années 80, et Oh Dae-Soo, citoyen lambda, est enlevé devant chez lui. Il est séquestré dans une cellule sans fenêtre, avec uniquement une télévision pour le relier au reste du monde. Ce confinement va durer… quinze ans !

Je n’en dis pas plus…. La suite est machiavélique !

(Personnellement, j’ai préféré l’original au remake américain de Spike Lee)

Après, si vraiment vous voulez vous changer les idées, vous pouvez toujours enchainer avec Panic Room de David Fincher, avec l’excellente Jodie Foster…!

Notre devinette de la semaine

Quel est le point commun entre ces trois photos ?

Pas trouvé ? Un dernier indice :

Réponse

Aviez-vous reconnu Jacques Brel et Maddly Bamy, sa dernière compagne ?

Maddly a fait partie des Claudettes. Les plus anciens se souviennent de Claude François et de ses danseuses aux jupes courtes et aux bottes à mi mollets. Puis, elle joue un rôle secondaire dans La Piscine de Jacques Deray en 1969. C’est le début d’une relation amoureuse avec Alain Delon, qui « se partage » entre Maddly et Mireille Darc.

Notre deuxième photo est tirée du film Madly réalisé par Roger Kahane en 1969, produit par Alain Delon, dont Mireille Darc a écrit le scénario, et qui raconte cette histoire à trois voix. Si Alain Delon et Mireille Darc y jouent leurs propres rôles, Maddly doit se contenter d’avoir son prénom amputé d’une lettre comme titre et de jouer un rôle secondaire. Son personnage est interprété par Jane Davenport.

Deux ans plus tard, sur le tournage de L’aventure c’est l’aventure de Claude Lelouch, Maddly rencontre Jacques Brel dont elle devient la compagne. Elle l’accompagnera aux îles Marquises, où ils vivront jusqu’au décès du chanteur, en 1978.

Merci à Nelly pour cette devinette !

Rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles suggestions ! D’ici là, restez chez vous, prenez soin de vous… et regardez des films.

Marion Renaudin

Flora Bellouard

Commentaires

    NEWSLETTER

    Nous n’utilisons pas vos coordonnées à d’autres fins et nous ne les communiquons pas à des tiers.
    Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité.

    Gestion et valorisation de

    patrimoines cinématographiques.

    © 2020 Sept et demi. Tous droits réservés.

    Logo : Laurent Carcelle. Illustrations : Julien Garcia.

    Contact

    • 4 rue Vigée-Lebrun 75015 Paris
    • contact@septetdemi.fr